Cabinet Psy à Cluses | Thérapie Psychocorporelle, Analyse Transactionnelle, Psychogénéalogie
Thérapie Psychocorporelle, Analyse Transactionnelle, Psychogénéalogie : voici les approches thérapeutiques que j'utilise lors d'une consultation.
thérapie psychocorporelle, analyse transactionnelle, psychogénéalogie, analyse transgénérationnelle
15823
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-15823,page-child,parent-pageid-13396,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1200,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

Thérapie Psychocorporelle,

Analyse Transactionnelle,

Psychogénéalogie

Approche Psychocorporelle

Approche
Psychocorporelle

Psychogénéalogie, Analyse Transgénérationnelle

Psychogénéalogie

Analyse Transgénérationnelle

Analyse Transactionnelle

Analyse
Transactionnelle

Approche Psychocorporelle

Notre corps s’exprime, dans son langage à lui. Il a ses mots et ses maux : une boule dans la gorge, un poids sur l’estomac, le coeur lourd ou la poitrine serrée… Il bouillonne ou se glace pour nous parler des émotions que nous n’exprimons pas, des ressentis que nous cachons aux autres et souvent à nous même. Il raconte notre histoire, notre développement, nos blessures, nos souffrances, notre épanouissement, notre équilibre.
L’approche psychocorporelle tient compte de ce langage et s’attache à comprendre et dénouer des blocages émotionnels inscrits dans le corps en lien avec notre esprit.

La psychogénéalogie

(Exister : du latin “esistere” «sortir de »)

L’héritage de nos ancêtres ne se limite pas à un patrimoine, une culture, des valeurs, des souvenirs ni à une simple ressemblance physique. Il comprend aussi pour certains d’entre nous leurs blessures de vie. Ainsi, des secrets de famille ou non‑dits, des torts causés sans qu’il y ait eu réparation tout comme les chocs de l’histoire avec un grand “H” (politique, sociale, économique) peuvent émerger chez les descendants sous forme d’émotions, de psychosomatisations, de rêves, de comportements, de pensées ou de sentiments sans rapport avec le présent. La plupart du temps, on ne peut en expliquer l’origine comme par exemple celle d’un sentiment de culpabilité, d’angoisses, de phobies inexpliquées. Récemment des chercheurs de l’Université de Genève ont mis en évidence la présence de cicatrices sur l’ADN de personnes ayant subis de graves traumatismes (abus, maltraitances…) ou ayant été victimes de circonstances de vie difficiles dans l’enfance. Or il s’avère que la trace de ces chocs traumatiques peut survivre à chaque division cellulaire et ce, sur trois générations. Cette incroyable découverte amène une preuve scientifique qu’il y a bien transmission par l’intermédiaire de notre ADN de bien plus que des caractéristiques physiques.

Psychogénéalogie, Analyse Transgénérationnelle

L’analyse transgénérationnelle

Elle vous invite à explorer votre “arbre”, votre histoire familiale. Les preuves, les informations précises sont importantes mais pas indispensables car il se peut que vous ne trouviez ni documents ni plus personne pour témoigner. L’objectif premier est de faire le tri entre ce qui vous appartient et ce qui appartient aux générations précédentes. Cela signifie prendre d’un côté la responsabilité de nos choix personnels et, de l’autre, rendre à des personnes qui nous sont parfois très chères des souffrances que l’on a portées, inconsciemment, pour les soulager. Chaque histoire, chaque vécu étant unique, le travail transgénérationnel consistera à découvrir ce qui fait blocage aujourd’hui et de quelle protection, de quelle permission vous avez besoin pour vous épanouir et évoluer dans le respect et la bienveillance à l’égard de ceux qui, précédemment, ont soit souffert soit n’ont pas eu les attitudes adéquates à l’égard de leurs descendants.

L’Analyse Transactionnelle en résumé

L’Analyse transactionnelle ou AT est une théorie de la communication, du développement de l’enfant et de la structure de la dynamique des groupes, elle décrit la personnalité (ses fonctionnements et sa structure) et les relations à l’aide, entre autres, des « États du Moi », schéma de trois cercles posés l’un sur l’autre : Parent (P), Adulte (A), Enfant (E).

Elle étudie les phénomènes intra-psychiques au travers des échanges relationnels appelés « Transactions » et propose des grilles de lecture pour la compréhension des problèmes de relations ainsi que des modalités d’intervention pour résoudre ces problèmes.

L’objectif est la prise de conscience de « ce qui se joue ici et maintenant » dans les relations personnelles et professionnelles, entre deux personnes et dans les groupes.

Les analystes transactionnels actuels se forment pendant 5 à 10 ans. Leur formation est sanctionnée par un examen international organisé par des superviseurs agréés : la Certification (environ 140 psychothérapeutes certifiés en France). Il existe 4 champs d’application : la psychothérapie, la guidance/conseil, l’organisation et l’éducation.

Aujourd’hui, les analystes transactionnels appartiennent à différents courants : au courant cognitivo‑comportemental, au courant psychocorporel, à l’école dite de la “re‑décision” (issue de la rencontre avec la gestalt‑thérapie), au courant relationnel (l’accent est mis sur la relation client/thérapeute), au courant intégratif (intégrant d’autres approches psychothérapeutiques), constructiviste (l’accent est mis sur la construction narrative avec lequel le client se définit). D’autres ont renoué avec l’AT psychanalytique des origines et mettent l’accent sur le transfert, le contre‑transfert et les processus intrapsychiques inconscients.

Pour en savoir plus :

analysetransactionnelle.fr/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Analyse_transactionnelle